th7975T9VZ

 

 

Quelqu’un qui pense qu’il guérit quelqu’un d’autre avec «son» énergie s’approprie à tort la paternité d’une énergie qui, loin d’être «sienne», est au contraire universelle.

Un guérisseur plus conscient ne va pas utiliser l’énergie mais se rendre disponible afin de la laisser s’écouler à travers lui et à travers ses mains vers autrui.

Marie-Andrée Delhamende.