1469857_1430402183843360_2129624392_n1Initiations successives et approfondissement.

S’il est vrai que le simple fait de recevoir le Reiki, la Force, ou de participer à un travail, des séances ou des pratiques avec un Maître suffit pour être capable d’entrer ensuite soi-même en contact avec cette force et de la transmettre, on doit cependant considérer que cette forme d’initiation non conditionnée et informelle n’est que le début d’un chemin intérieur. D’un point de vue moderne, si effectivement l’initiation confère la capacité de transmettre la force et de guérir, ce n’est que par un travail d’initiations successives et d’approfondissement aux côtés d’un Maître que cette capacité se transforme en s’améliorant et que les capacités du pratiquant s’affinent et s’intensifient. Ceci justifie la pratique des initiations successives, répétées et renouvelées, même auprès de maîtres différents. Ceci permet également de comprendre l’importance de la pratique en groupe, car il ne fait aucun doute que la Force est d’autant plus présente lorsqu’un groupe important de personnes est réuni dans le même esprit et la même intention.

Formation et niveau d’être

Même si nous pouvons considérer aujourd’hui que la pratique du chemin intérieur du Reiki s’est petit à petit transformée en un système d’imposition des mains pour guérir les autres (et soi-même), il est indéniable que les pratiquants qui poursuivent un chemin intérieur, non seulement transforment leur niveau d’être, mais reçoivent aussi des enseignements techniques qui leur permettent d’être beaucoup plus efficaces dans l’utilisation du Reiki.

La démocratisation de la méthode a conduit à une simplification extrême accompagnée de théories toutes aussi simplistes : il suffit d’imposer les mains et d’invoquer la Force pour que celle-ci agisse et fasse tout le travail ! Nous savons que parfois, peut-être même souvent, cela peut se passer ainsi, mais nous savons aussi que les échecs sont liés au manque de formation et peut être aussi au manque de niveau d’être des pratiquants. Ce sont ces formations que j’essaie de transmettre. Elles permettent d’accéder à des pratiques beaucoup plus ciblées là où c’est nécessaire. Ces pratiques utilisent la connaissance de la circulation des énergies dans les nadi, dans les méridiens, et leur transformation dans le tan tien et les chakras. Il nous semble difficile aujourd’hui, pour un praticien avancé dans les pratiques du Reiki, de ne pas suivre ce chemin de savoir et de savoir-faire, le conduisant petit à petit à une véritable maîtrise et non seulement au titre de Maître octroyé au 3e grade.

Texte de Idris Lahore